Comment adopter une logistique des retours optimale ?

Par Manon Ngaako | le  |  temps de lecture : 9 min

En cette période de crise sanitaire, nombreuses sont les enseignes qui disposent à la fois d’un magasin physique et d’un site e-commerce

Ces sociétés doivent relever le défi de l’omnicanal, propre à la supply chain.

Si généralement ce sont les entreprises qui envoient des produits à leur clientèle, avec l’explosion du e-commerce, les entrepôts sont confrontés à une soudaine expansion du nombre de retours de produits.

On parle de logistique des retours, ou logistique inverse; un phénomène qui entraîne une pluralité de sens dans les flux.

Pour y faire face, la mise en place de solutions robotisées est de plus en plus prisée par les logisticiens. Dans cet article, Scallog vous explique pourquoi, comment, et avec quel degré d'efficacité une telle solution d'automatisation  réduit les coûts de votre logistique inverse.

 

Logistique inverse : définition et enjeux

La logistique des retours consiste à gérer des flux inverses (qui vont du consommateur vers le fournisseur). 

La vente par correspondance connaît une croissance exponentielle depuis la crise sanitaire de la covid et les confinements successifs associés. 

Alt : cartons retours

© Cartons de retours en entrepôt

A la suite de différentes restrictions, de nombreux commerces ont dû fermer leurs magasins physiques.

Ces entreprises se sont mises à la vente en ligne pour que les consommateurs puissent acheter : 

  • sans avoir à se déplacer,
  • sans perdre de temps, 
  • de façon pratique,
  • en réalisant parfois des économies (grâce aux nombreuses prix cassées et offres promotionnelles disponibles en ligne),

D'après l’étude  “Consumer sentiment on sustainability in fashion” de McKinsey & Company, 43 % des acheteurs qui ne consommaient pas de mode en ligne avant la crise le font aujourd’hui

Les entreprises, qui pour beaucoup jouent la carte du “retour gratuit (satisfait ou remboursé)”, doivent s’adapter à l’ampleur de ces nouveaux modes de consommation. 

En effet, les clients n’hésitent plus à acheter des articles en ligne, les tester, et en renvoyer à l’entreprise s’ils remarquent, entre autres, un produit défectueux ou aux mauvaises dimensions. 

Votre entrepôt est-il prêt pour l'omnicanal ?

 

Comment maîtriser la logistique des retours ? 

Pour modérer les flux inverses, de nombreuses enseignes établissent des dates limites de retour après lesquelles les produits ne sont plus admis. La mise en œuvre d'une telle méthode est relativement efficace.

La gestion administrative des flux logistiques et de toutes les activités associées aux retours est le plus souvent réalisée à l’aide d’un WMS (Warehouse Management Systems).

Le WMS est doté d’une option « réception par retour » qui organise la gestion des produits remis en identifiant leur  provenance, sans jamais entrer en conflit avec le reste de l’activité d’entrepôt ou l’interrompre.

Une fois les articles réexpédiés à l’entreprise, le WMS aide à la gestion de toutes les arrivées de produits dans l’entrepôt et au contrôle de leurs états pour définir automatiquement leurs destinations : 

  • stock régulier
  • zone de réparation
  • zone de recyclage etc. 

Si le WMS prend en charge cet aspect de la reverse logistique (autre nom qui désigne la logistique inverse), comment organiser la gestion de ces marchandises de façon à mobiliser le moins de temps possible et réduire les frais occasionnés ?

 

Comment réduire les coûts de la gestion des flux inverses ?

S’ils connaissent une indéniable recrudescence, les retours de produits peuvent difficilement être anticipés. Leur caractère aléatoire oblige les entreprises à mettre en place des procédures logistiques qui permettent autant de flexibilité que de réactivité

Pour les entrepôts, les retours impliquent des dépenses et des temps de traitement particulièrement importants. 

Dans une étude datant de 2017, le cabinet de conseil e-commerce Up My Biz explique que: 

Le coût moyen d’un retour pour un site e-commerce est de 25 €. En passant par un service externalisé, celui-ci baisse à 15 €

Des dépenses élevées liées à la mobilisation d’opérateurs assignés à :

  • la réception des produits renvoyés
  • au contrôle de l’état de la marchandise
  • et au stockage des produits avant leur remise en vente ou leur recyclage.

Les opérateurs sont amenés à effectuer de longs trajets dans les allées de l’entrepôt et de nombreuses manipulations pour gérer au mieux la logistique inverse.

 

Un entrepôt robotisé pour une meilleure gestion des retours

La robotisation d’entrepôt rend les process logistiques à la fois agiles et rapides

Du tri au contrôle, les robots assistent les opérateurs dans une logique Goods-to-Person

Si les livraisons peuvent s’effectuer à J+1, automatisée par la robotique, les retours peuvent eux aussi être traités à J+1 voire même J

Pour vous aider à gérer les flux inverses tout en réduisant les coûts qui y sont associés, Scallog propose une solution robotique Goods-to-Man basée sur un stockage mobile qui offre divers avantages.

 

Gérer vos retours avec Scallog

La solution Scallog vous permet de réaffecter facilement vos produits à votre espace de stockage, mais aussi de suivre en temps réel votre inventaire.

Dans la chaîne logistique, l’injection des retours se fait quasiment comme un cycle de réapprovisionnement :

  • Les robots Boby de Scallog amènent les étagères aux opérateurs avec des emplacements vides
  • Les opérateurs  scannent le produit à l’aide d’un lecteur de puce RFID  (radio-identification), avant de scanner également le bac dans lequel le produit retourné a été déposé pour assurer sa traçabilité

Alt : operateur scallog retour

© Un opérateur scanne des articles dans une station de travail de Scallog

En automatisant votre gestion des retours via la solution Scallog, vous boostez votre productivité par 8.

Scallog s’illustre comme une solution personnalisable grâce à laquelle vous pouvez :

  • aménager une zone spécifique à la gestion des retours dans le lieu d’entreposage que vous occupez déjà, 
  • ou vous doter d’un entrepôt spécifiquement dédié à la logistique inverse 

Grâce à une optimisation du processus de gestion des retours, Scallog permet des économies substantielles tout en assurant une satisfaction client maximale.

Dans une société toujours plus digitalisée, le commerce électronique connaît une ascension fulgurante.

En conséquence, la problématique de la gestion des retours s'impose comme l'un des principaux nouveaux enjeux de l'activité d'entreposage.

Pour intégrer au mieux les retours dans la chaîne d' approvisionnement  de votre entrepôt, il est primordial d'utiliser des systèmes et des technologies qui vous fourniront les informations nécessaires en temps réel de façon fiable et précise.

Grâce à la solution Scallog, vous pouvez bénéficier d'une gestion optimale de votre reverse logistique.

Contactez-nous pour faire de votre gestion des retours un véritable avantage concurrentiel.

Votre entrepôt est-il prêt pour l'omnicanal ?

Inscrivez vous a la newsletter

Manon Ngaako

Manon Ngaako

Férue de lettres, de culture, et de (social) médias, je suis Content Manager chez Scallog. A travers ces articles de blog, découvrez comment l'automatisation de vos procédés logistiques peut améliorer l'ensemble de la Supply Chain de votre entreprise. Face aux nouveaux enjeux de la logistique et l'essor du e-commerce, les conseils de Scallog vous permettront de gagner aussi bien en temps, qu'en efficacité.

Retrouvez moi sur

Laisser nous votre commentaire

Téléchargez notre guide :

Votre entrepôt est-il prêt à être omnicanal ?

 

 

Téléchargez notre étude de cas : 

 

New call-to-action

 

 

Visionnez nos replays :

 

Alt : Visionnez le Replay

Articles les plus lus

Suivez nous sur :