Gérer son stock avec un WMS, un enjeu majeur dans la Supply Chain !

Par Catherine Philonenko | le  |  temps de lecture : 11 min

En entreprise, pour satisfaire des clients de plus en plus exigeants en termes de services et de rapidité de livraison, la logistique représente le « nerf de la guerre ». La clé du succès réside dans une chaîne logistique performante et agile pour laquelle le WMS, ou Warehouse Management System, s’avère être une solution incontournable.

 

Dans les entrepôts, en particulier, ceux de la Grande Distribution et de l’E-commerce, l’automatisation devient la norme. Les logisticiens souhaitent piloter de « bout en bout » et en « temps réel » les flux logistiques par un vaste panel d’équipements pour livrer toujours plus vite leurs magasins et leurs consommateurs, aux meilleurs coûts. 

Un WMS couvre toutes les étapes de la gestion d’un entrepôt, de la réception des marchandises au stockage en passant par les préparations de commandes et les expéditions.

Au cœur d’une supply chain efficiente, il a pour mission d’optimiser l’espace de stockage, la gestion des flux, physiques ou informations, les ressources dans l’entrepôt, et au delà. 

Le WMS a pour objectif d’améliorer la performance logistique opérationnelle, de réduire les coûts et d’accroître le taux de service.

Focus sur cet outil privilégié en  supply chain management, toutes tailles d’entreprises et secteurs d’activité confondus !

Qu’est ce qu’un WMS ?

Un WMS est un logiciel de gestion de l’entrepôt logistique. Idéalement, il est interfacé à l’ERP de l’entreprise et aux autres outils de l’exécution logistique.

Il synchronise les flux logistiques et les tâches à réaliser dans l’entrepôt afin d’optimiser le stockage des marchandises et d’accélérer, dès la réception des commandes clients, toutes les opérations de la préparation à l’expédition.

Le WMS doit garantir à tout instant une parfaite connaissance du stock ou du magasin en terme de quantité et de qualité.

Le WMS doit garantir à tout instant une parfaite connaissance du stock ou du magasin en terme de quantité et de qualité

Il doit également permettre un pilotage et une maîtrise de toutes les opérations de l’entrepôt. A ce titre, le WMS se doit :

  • d’assurer une vue à 360° du stock et de l’activité logistique, 
  • d’assurer une traçabilité sans faille des flux (commandes, lots, colis…), 
  • d’adapter les ressources à la charge de travail, 
  • de traquer les erreurs de préparations
  • d’optimiser les coûts de transport

En résumé, le WMS a pour mission d’accélérer les process logistiques, de l’entrée à la sortie des marchandises dans l’entrepôt.

Il pilote et contrôle les flux physiques et d’informations pour le « meilleur » taux de service, autrement dit, le pourcentage des marchandises livrées conformément aux exigences des clients.

Quelles sont les fonctionnalités clés d’un WMS ?

Le WMS centralise en un seul et même outil toutes les fonctionnalités clés nécessaires à la gestion optimale d’un entrepôt !

La fonction gestion d’entrepôt pour un meilleur contrôle de l’activité

Stockage, préparations ou encore mouvement, la fonction gestion d'entrepôt du WMS a pour mission de définir et gérer toutes les activités d'entrepôt. 

Les emplacements des palettes et des colis sont définis selon différents paramètres, dont entre autres:

  • le dimensionnement
  • le nombre de charges ou poids maximum
  • les seuils de réapprovisionnement
  • les classes de rotation des produits (classe ABC), 
  • les types d’unités logistiques
  • … 

Identifiés par un code à barre, ces emplacements, gérés par le WMS, peuvent être dédiés ou banalisés.

Votre entrepôt est-il prêt pour l'omnicanal ?

La fonction article du WMS

La fonction article du WMS décline l’article sous toutes ses facettes. Elle en définit : 

  • la référence, 
  • la classe de rotation ABC
  • le type d’unité logistique (conditionnement en palette, carton, bac…). 

Cette fonction garantit une véritable mine d’informations au Responsable d'entrepôt.

Ce dernier est renseigné au sujet des quantité en stock (totale, en cours..), et des statistiques de préparations de commandes.

Ce système d’information permet donc de déterminer les classes ABC des marchandises

La fonction gestion de stockage pour contrôler l’inventaire

D’une grande richesse, la fonction gestion de stockage inclut : 

  • l’entrée en stock au moment de la réception,
  • le mode de stockage (masse, dynamique ou rack),
  • les opérations inhérente (gestion des emplacements, stockage par famille).

Elle assure la gestion des inventaires et des facettes administratives des stocks.

Cette fonction détermine les modes et les dates de réapprovisionnement ainsi que la lancement des commandes.

Elle permet également d’optimiser la gestion des mouvements de l’entrepôt d’un emplacement vers un autre, autrement dit, le déplacement d’une palette d’une adresse de départ à une adresse d’arrivée.

La saisie des articles de WMS peut être manuelle ou automatisée via codes à barres.

La fonction réception pour mieux gérer vos marchandises logistiques

La fonction réception permet de gérer la réception des marchandises, à partir de fichiers importés du service achat.

Ces fichiers intègrent les caractéristiques des marchandises reçues et des commandes liées (numéro de commande, de ligne, références, quantités, lots). 

La saisie des articles de WMS peut être manuelle ou automatisée via codes à barres.

La fonction préparation de commandes pour une gestion optimale des opérations

La fonction préparation de commandes du WMS permet de piloter l’ensemble des opérations – import ou saisie des commandes, rafale, picking et colisage – jusqu’à l’expédition des marchandises.

Elle garantit des informations précises sur les commandes à préparer, informations non négligeables pour gagner du temps et réduire les erreurs

Pour le picking des commandes, le WMS peut gérer différents type de préparation : 

  • pick and pack, 
  • pick then pack, 
  • pickt to light
  • … 

Il peut aussi optimiser les déplacements des opérateurs dans les allées. 

La fonction préparation de commandes assure également l’édition des étiquettes et des bons de livraison selon les meilleures pratiques. Pour ce faire, elle fournit des tableaux de bord. 

Enfin, cette fonction gère le cross docking, soit l’acheminement, dès leur réception, des marchandises à forte rotation directement dans la zone de préparation de commandes.

La fonction expédition en complément de la fonction préparation de commandes

La fonction expédition complète la fonction préparation de commandes. Elle permet de contrôler les commandes avant livraisons et d’optimiser leur affectation dans les camions. 

Elle assure un archivage des informations en terme de: 

  • liste de commandes, 
  • colis, 
  • transports associés,
  • ... 

mais aussi une édition des documents de transport et des bordereaux d’expédition par exemple.

La fonction expédition complète la fonction préparation de commandes.

La fonction contrôle pour centraliser les données logistiques

Le WMS est l’outil phare du gestionnaire d’entrepôt.

La fonction contrôle du WMS centralise toutes les données et garantit, via des tableaux de bord, la définition et le pilotage en temps réel des indicateurs de performance de l'entrepôt.

Ces indicateurs de performances sont valables des inventaires aux opérations réalisées. 

D’autres fonctions essentielles au WMS

En plus de toutes ces fonctionnalités, Le WMS peut prendre en charge la gestion des flux de marchandises en entrées et sorties de ligne de production.

Il lui est également possible d’assurer une gestion multi-entrepôts. En d’autres termes, un seul système peut être utilisé pour plusieurs entrepôts.

Cette possibilité est synonyme de transferts de marchandises simplifiés, mais aussi d’une gestion multi-organisations, gage de mutualisation.

Quels sont les spécificités d’un WMS pour l’e-commerce ?

Un WMS, pensé et conçu pour l’e-commerce, doit être évolutif et d’une grande richesse fonctionnelle. Il doit surtout être parfaitement adapté à la logistique omnicanale.

Selon les différents canaux de distribution (points de vente, e-commerce, m-commerce, marketplaces…), il doit gérer et optimiser aux meilleurs coûts, tous les flux et process de l’entrepôt

Cela se fait aux meilleurs coûts, en fonction des besoins et du stock des produits d’une enseigne ou d’un e-commerçant. 

Afin d’assurer le taux et la qualité de service exigés par les consommateurs, le WMS doit s’adapter aux besoins de personnalisation des commandes et aux délais de livraison de plus en plus serrés.

Pourquoi utiliser un WMS ?

Un WMS assure des gains d’efficacité, de flexibilité et de visibilité pour coordonner et optimiser la totalité des flux et des process de l’entrepôt.

Les avantages du WMS sont multiples

  • piloter à 360° toutes les activités opérationnelles
  • optimiser l’ensemble des process
  • gérer de manière optimale les ressources humaines, y compris en période de pic d’activité
  • avoir une bonne gestion des stocks pour un stock dit «  juste », sans rupture ni immobilisations
  • assurer la traçabilité en temps réel des flux de marchandises, de commandes et d’informations
  • accélérer les préparations et les expéditions des commandes clients pour tendre vers une livraison à J+1 voire à quelques heures
  • réduire de manière drastique les erreurs de préparations, aux entrées comme aux sorties
  • analyser en temps réel les comportements d’achat des consommateurs selon la saisonnalité, le contexte… pour mieux anticiper et s’adapter.

Un WMS assure des gains d’efficacité, de flexibilité et de visibilité pour coordonner et optimiser la totalité des flux et des process de l’entrepôt.

Avec à la clé :

  • un gain d’espace utile dans l’entrepôt
  • une hausse de la productivité des équipes
  • une optimisation des temps d’exécution, en particulier dans les préparations de commandes et donc une réduction des coûts
  • une réponse pertinente aux nouvelles exigences « logistiques » des consommateurs, plus de rapidité voire d’immédiateté, de flexibilité de livraison et cela aux meilleurs prix

Et le WMS dans un entrepôt automatisé ?

Aujourd’hui, on assiste à la démocratisation de l’automatisation dans l’entrepôt, en passant par différents systèmes automatisés de type "Goods To Man" :

  • du stockage (transtockeur, shuttle…) 
  • à l’assistance au picking (cobots, robots AGV, à l’image de l’offre Scallog ou AMR) 
  • jusqu’aux transferts entre zones (convoyeur, balancelle et robots AGV).  

A ce titre, le Supply Chain Manager se doit de gérer, de bout en bout, et surtout en temps réel, les flux automatisés de l’entrepôt

En effet, pour que tout leur potentiel de performance soit exploité, les équipements automatisés ou robotisés doivent être approvisionnés en charge de la manière la plus pertinente

Dans ce contexte, la frontière entre les solutions logicielles WMS – Warehouse Management System – et WCS – Warehouse Control System – , qui pilote les équipements de manutention automatique, s’efface. Il devient désormais indispensable de se doter d’un outil qui coordonne et pilote l’ensemble des équipements, tout en optimisant les flux et les ressources.  On parle de WMCS – Warehouse Management Control System, ou du WMS à l’heure de l’automatisation et de la robotisation de l’entrepôt

Le WMCS devient un des piliers clés de l’entrepôt automatisé pour piloter et fluidifier les process et les opérations logistiques, tout en maximisant l’efficacité des équipements de manutention automatique et la productivité des opérateurs.

Votre entrepôt est-il prêt pour l'omnicanal ?

Inscrivez vous a la newsletter

Catherine Philonenko

Catherine Philonenko

Passionnée par les nouvelles technologies et convaincue par la 4iéme révolution industrielle : Industry 4.0 ou Usine du Futur, je suis actuellement Responsable Marketing & Communication chez Scallog.  L'objectif de ce blog est de vous apporter des conseils et une expertise face aux enjeux actuels rencontrés en Logistique. Ces articles vont vous donner des pistes pour optimiser vos processus en Supply Chain et vous accompagner dans vos démarches d'améliorations afin de gagner en flexibilité et vous permettre de rester compétitif !

Retrouvez moi sur

Laisser nous votre commentaire

Téléchargez notre guide

Votre entrepôt est-il prêt à être omnicanal ?

Articles les plus lus

Suivez nous sur :