Quelles sont les différences entre supply chain et logistique ?

Par Catherine Philonenko | le  |  temps de lecture : 8 min

Supply chain et logistique sont deux termes qui peuvent facilement être confondus. Pourtant, même si elles sont liées entre elles, il s’agit d’activités bien distinctes et qui servent des objectifs différents. Découvrez dans cet article à quoi correspond chacun de ces termes et quelles sont les différences entre logistique et supply chain.

Qu’est-ce que la supply chain ?

La supply chain, ou chaîne d’approvisionnement, est l’ensemble des étapes comprises entre le moment où un client passe une commande et où celle-ci est payée et livrée. De manière schématique, les trois étapes principales sont :

Il existe cependant une multitude d’étapes intermédiaires, dont les plus importantes sont :

  • Le choix d’un fournisseur.
  • La réception des matières premières.
  • L’assemblage et la fabrication du produit.
  • Le stockage.
  • Le transport jusqu’au point de vente puis la réception des marchandises.
  • L’achat et le paiement du produit par le client final.

La supply chain regroupe donc de nombreux métiers, parmi lesquels des fabricants, prestataires commerciaux, fournisseurs, transporteurs, distributeurs, etc. Elle est ainsi alimentée par différentes entreprises qui représentent chacun un maillon de la chaîne.

Votre entrepôt est-il prêt pour l'omnicanal ?

La supply chain est aujourd’hui une activité extrêmement complexe, faisant intervenir un grand nombre d’acteurs, parfois dans des pays différents, et devant répondre à des modes de consommation qui évoluent en permanence et qui varient d’un pays à l’autre.

Elle se pilote à l’aide d’outils informatiques qui permettent de coordonner les différents acteurs impliqués, contrôler et suivre les marchandises et commandes, et optimiser les processus, pour tendre vers toujours plus d’efficacité.

On parle alors de supply chain management (SCM) : estimer au plus juste les besoins, disponibilités et capacités de chaque maillon de la chaîne pour les optimiser, les synchroniser et en tirer les meilleurs résultats. Une stratégie SCM est indispensable pour améliorer la gestion des flux et raccourcir les délais, tout en maîtrisant les coûts.

Une autre confusion peut s’opérer entre chaîne d’approvisionnement et chaîne de valeur, mais là encore, ce sont deux termes bien distincts : plus les produits subissent d’étapes dans la supply chain, plus ils prennent de la valeur.

Ils passent, par exemple, de la simple matière première lors de la première étape à un produit final qui combine plusieurs de ces matières qui ont été transformées, jusqu’à devenir un produit fini, personnalisé, emballé et prêt à être livré à un client. C’est pourquoi l’on parle de chaîne de valeur, mais cette valorisation s’opère au sein de la supply chain.

La supply chain est la chaine d'approvisionnement d'un entrepôt

Qu’est-ce que la logistique ?

La logistique fait partie intégrante de la gestion de la chaîne d’approvisionnement, mais ce n’est qu’une activité parmi d’autres dans la supply chain. Elle concerne plus spécifiquement les étapes liées à la gestion des stocks, au transport, puis à la distribution des marchandises.

Pour bien comprendre la différence entre logistique et supply chain management, voici un exemple avec une société spécialisée dans la vente de vêtements :

  • La supply chain va concerner l’ensemble des étapes, de la fabrication des tissus à la conception des collections, en passant par le contrôle qualité, la distribution dans les points de vente ou encore la livraison à domicile. Il s’agit par conséquent d’un grand nombre d’étapes qui s’étalonnent de l’achat de matière brute jusqu’à la livraison du produit final au client, et même son retour au besoin.
  • La logistique représente quant à elle une seule des étapes de la supply chain : l’acquisition et le stockage des vêtements, puis leur transport vers une destination précise. La logistique est donc intrinsèquement liée à la supply chain, mais il s’agit bien de deux termes recouvrant des activités différentes.

Supply chain vs logistique : les points de différences

Selon le dernier rapport de France Logistique 2025 (Ministère de la transition écologique et solidaire)

la logistique et la supply chain représentent à elles seules 10 % du PIB national, 200 milliards de chiffres d'affaires et pas moins de 1,8 millions d'emplois. 

Ces chiffres déjà impressionnants augmentent chaque année, portés par l’internationalisation et l’évolution des modes de consommation. La logistique et la supply chain, mais aussi les transports logistiques, sont désormais incontournables, c’est pourquoi il est indispensable de bien comprendre ce que ces différents secteurs recouvrent, ce qui les rapproche et ce qui les différencie.

La logistique et la supply chain est indispensable a une activité e-commerce

Les principales spécificités entre logistique et supply chain

Voici les trois principales spécificités qui distinguent la supply chain et la logistique :

  • La logistique fait partie des processus intégrés dans la supply chain. Elle peut concerner des activités externes, puisqu’elle comprend des flux de mouvement.
  • La supply chain représente l’intégralité des processus mis en œuvre, elle s’apparente à un modèle économique ayant pour but l’optimisation de tous les processus impliqués. Elle est interne à une entreprise.
  • La logistique existe depuis de nombreuses années, tandis que le concept de chaîne d’approvisionnement est plus récent. Certains disent que la supply chain management n’est rien d’autre qu’une nouvelle forme de logistique, mais cela reviendrait à nier en partie les différences importantes entre ces deux termes et ce qu’ils recouvrent.

Des objectifs différents pour la supply chain et la logistique

Supply chain et logistique sont liées, mais elles servent deux objectifs différents :

  • Pour la supply chain, il s’agit d’obtenir un avantage concurrentiel.
  • Pour la logistique, l’objectif est avant tout de mettre en œuvre et optimiser tous les processus nécessaires pour garantir la meilleure satisfaction possible au client.

Ces deux objectifs vont évidemment de pair : une logistique performante qui garantit une satisfaction totale des clients est indispensable pour que l’ensemble de la chaîne obtienne un véritable avantage concurrentiel.

De même, la bonne gestion de la supply chain représente un atout certain pour optimiser la logistique. Ainsi, si les objectifs sont différents, ils se servent mutuellement.

Logistique ou supply chain : un fonctionnement distinct

Le fonctionnement se révèle également différent selon que l’on parle de la logistique ou de la supply chain.

La logistique n’implique qu’une seule organisation, elle peut être gérée intégralement par une société unique. De la même manière, elle implique moins de départements d’entreprises, puisqu’elle se concentre sur le stockage, la gestion des stocks et la distribution.

À l’inverse, la supply chain nécessite généralement plusieurs organisations, étant donné le nombre important d’étapes différentes nécessaires. Plusieurs départements d’entreprises sont également souvent impliqués, comme le contrôle qualité, le service client, etc.

La logistique fait partie des différentes organisations qui entrent dans la supply chain. À noter qu’il peut y avoir plusieurs logistiques au sein d’une même supply chain, chacune gérant alors un secteur précis.

Quelles sont les différences entre supply chain et logistique ?

Supply chain et Logistique : une évolution commune

Comme nous l’avons vu, supply chain et logistique sont deux activités différentes, mais liées. La bonne gestion de l’une impacte directement l’autre. Leur évolution est donc liée.

La logistique comme la supply chain évoluent progressivement vers un écosystème toujours plus rapide, flexible et personnalisé. Les besoins d’une entreprise ne sont pas les mêmes que ceux d’une autre, de la même manière qu’il devient indispensable de gagner en réactivité pour anticiper et s’adapter inlassablement aux différents problèmes qui peuvent se présenter.

À ce titre, la crise sanitaire entraînée par l’apparition du Covid-19 et ses répercussions sur le commerce et l’industrie constitue l’exemple parfait. En très peu de temps, les entreprises ont dû s’adapter à cette crise.

Les mieux préparées d’entre elles s’en sont évidemment sorties plus facilement. Cette réactivité a été permise par les dernières évolutions technologiques, des évolutions qui deviendront bientôt une norme dans la supply chain :

  • Des technologies numériques pour collecter, traiter et analyser toujours plus de données en temps réel, mais aussi anticiper et éviter les risques de pénuries ou les retards de livraison.
  • La coordination entre les différents acteurs : puisque la supply chain implique un travail étroit avec des partenaires variés, une bonne coordination est indispensable. Cela passe par une standardisation des processus et une planification des activités menée de manière conjointe. Là encore, les outils technologiques et numériques se développent pour faciliter cette coordination et permettre une communication efficace en temps réel. Des plans peuvent également être créés en amont et mis en place automatiquement en cas de problème avec l’un des acteurs de la chaîne, afin de gagner du temps et de rester performant en toute situation.
  • L’automatisation des processus : l’automatisation concerne tout autant la supply chain dans sa globalité que la logistique de manière plus précise. Il s’agit par exemple de la gestion de l’activité des entrepôts  via des systèmes informatisés comme les ERP ou WMS, le transport automatisé des charges via des systèmes robotisés “Goods-To-Man” comme les robots mobiles de Scallog ou encore le calcul d’itinéraires de transport.

La supply chain et la logistique sont deux activités différentes, mais qui fonctionnent conjointement. Pour gérer efficacement une supply chain, il est indispensable d’optimiser au mieux la logistique. De la même manière, une logistique optimisée et très efficace n’aura que peu d’impact si l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement montre des faiblesses.

Pour vous assurer que chaque élément est géré au maximum de ses capacités, vous pouvez réaliser un audit et/ou suivre différents KPI. Vous aurez ainsi les clés pour optimiser chaque maillon faible de la supply chain et de la logistique.

Votre entrepôt est-il prêt pour l'omnicanal ?

Inscrivez vous a la newsletter

Catherine Philonenko

Catherine Philonenko

Passionnée par les nouvelles technologies et convaincue par la 4iéme révolution industrielle : Industry 4.0 ou Usine du Futur, je suis actuellement Responsable Marketing & Communication chez Scallog.  L'objectif de ce blog est de vous apporter des conseils et une expertise face aux enjeux actuels rencontrés en Logistique. Ces articles vont vous donner des pistes pour optimiser vos processus en Supply Chain et vous accompagner dans vos démarches d'améliorations afin de gagner en flexibilité et vous permettre de rester compétitif !

Retrouvez moi sur

Laisser nous votre commentaire

Votre entrepôt est-il prêt à être omnicanal ?

Articles les plus lus

Suivez nous sur :